Follow:
Happy life

Petits bonheurs du mois de juin 2019

Le mois de juin a été particulièrement rempli d’émotion cette année ! Et j’avais hâte de pouvoir vous partager tout ça. Ca me permet aussi de me rendre compte que le temps passe vite. Il y a six mois, j’étais au plus mal et maintenant, je viens de passer un mois incroyable, rempli d‘évènements magiques qui m’ont rempli de bonheur. Parce que c’est aussi comme ça qu’on peut être heureux : en appréciant le plus possible les petites choses !

Mein Herz brennt

Le 5 juin, j’ai eu le plaisir d’aller voir Rammstein en concert à Berne. C’était la troisième fois que je les voyais (quoique, la première fois, j’ai absolument rien vu, merci mes 1m57 !) et c’était la meilleure. Ils ont sorti leur nouvel album fin mai et c’était le premier depuis dix ans. Alors autant vous dire qu’on était impatients ! Le concert en lui-même était juste incroyable. Ils ont une façon de communiquer avec le public qui est vraiment forte. A chaque fois, on en a plein les yeux, car c’est un véritable spectacle pyrotechnique. Franchement, je comprends que Rammstein ne soit pas au goût de tout le monde, mais moi, c’est un groupe qui m’accompagne depuis tellement longtemps et ce concert m’a rendu tellement heureuse !

Hello sunshine, won’t you stay

Ce mois-ci, on a aussi eu droit au nouvel album de Bruce Springsteen : Western Stars. Là aussi, ça faisait un petit moment qu’on l’attendait. Les fans sont assez mitigés. C’est vrai que c’est un style assez différent de d’habitude, mais ça reste du Bruce. Je vous encourage à aller l’écouter. Pour moi, ces chansons m’invitent au voyage, à m’aventurer dans des contrées désertiques lointaines et pourtant si familières. Vous savez à quel point Bruce compte pour moi et d’avoir la chance de l’entendre sur de nouvelles mélodies, c’est juste du pur bonheur !

Grève des femmes

Si vous êtes Suisse, vous en avez forcément entendu parler. Sinon, il est fort probable que vous ne sachiez pas du tout de quoi je parle. Prenons depuis le « début ». Enfin, pas le tout début, sinon ce serait beaucoup trop long. Le 14 juin 1991 (soit six jours avant ma naissance) a eu lieu en Suisse une grève des femmes. Elle a été initiée par des travailleuses en horlogerie et de nombreuses femmes ont manifesté dans la rue pour faire entendre leurs droits. Il faut savoir qu’en Suisse, le droit de vote n’a été accordé aux femmes qu’en 1971 et dans certaines régions, encore plus tard ! Et pour la petite anecdote, la dépénalisation de l’avortement n’a été accepté qu’en 2002. Et outre la charge mentale, la place de la femme dans la société, il existe encore une inégalité salariale très répandue. Alors le 14 juin 2019 a eu lieu la deuxième grève des femmes. On a été si nombreux à aller manifester dans de nombreuses villes en Suisse. Et c’était magnifique. Je me suis sentie entourée, épaulée, forte. Et aussi fière d’être femme. C’était un véritable moment historique et je suis contente d’en avoir fait partie. Si vous souhaitez plus d’information sur le féminisme en Suisse, je vous recommande de lire le site de Rowenna.

Changement de cap

En janvier, j’ai commencé mon arrêt de travail pour cause de burn out. En avril, j’ai pris la décision de démissionner. Pas forcément sûre de ce qui m’attendait, mais avec la conviction que c’était la bonne chose à faire et que je trouverais ma voie. Alors voilà, maintenant c’est officiel. Je ne travaille plus dans la bibliothèque de mon enfance. C’est un véritable cap à franchir dans ma vie, autant professionnellement, mais aussi personnellement. J’ai des nouveaux projets qui se profilent et ça, c’est un peu grâce à mes ateliers ikigaï, qui m’ont aidé à y voir plus clair. Mais en attendant de pouvoir me lancer à 100% dans mes projets, j’ai trouvé un nouveau travail ! Je suis si reconnaissante de la façon dont tout s’est mis en place. Et ça, je sais que l’univers y est clairement pour quelque chose. Je commence fin août dans une nouvelle structure, durant six mois. Et en plus, je suis super heureuse, parce que ce sera un travail avec beaucoup moins de responsabilités et de stress.

L’amour brille sous les étoiles

Pour le week-end de mon anniversaire, nous avons eu droit à un petit week-end en amoureux. Le premier depuis la naissance d’Arthur. Alors autant vous dire que j’en ai profité le plus possible ! Nous avions prévu de prendre du temps pour nous, mais pas trop loin, pour pouvoir récupérer les enfants. Alors nous avons atterri au Gornergrat. Il s’agit d’une montagne près de Zermatt, dans le canton du Valais. C’est un sommet qui culmine à plus de 3000 mètres d’altitude. Et on y trouve un hôtel, ainsi qu’un observatoire. On a également accès à un point de vue panoramique pour admirer les montagnes des alentours. Ainsi, on a pu voir le Mont Rose, Castor et Pollux, le Weisshorn et… le fameux Cervin ! On a eu le droit au coucher de soleil à 21h00, puis, nous avons admiré les étoiles et la voie lactée durant la nuit et finalement, nous avons assisté au lever du soleil à 5h00. Je rêvais de voir la voie lactée. J’aurais déjà dû la voir quand on était en voyage au grand canyon, mais c’était la pleine lune, donc on avait pas vu grand chose. Mais là, c’était magique ! Et le lendemain, nous avons fait une marche de 3h30, qui nous a permis d’admirer cinq lacs de montagnes. C’était assez intense sur la fin, mais ça valait vraiment la peine.

I am Rosie Glitter

Durant ce mois de juin, j’ai eu la chance de réaliser un rêve incroyable et non pas une fois, mais deux ! Je suis montée sur scène à deux reprises en tant que performeuse burlesque. J’ai commencé à suivre les cours de la Swiss Burlesque Academy en janvier et là aussi, je dois dire que ça m’a énormément aidé à me sentir mieux. Je suis si fière du parcours que j’ai eu. J’ai donc pu présenter un numéro solo ainsi qu’une chorégraphie de groupe. Dans mon solo, j’incarne Alice au Pays des Merveilles, toute sage et innocente et au final… pas tant que ça. Ca m’a permis de montrer qui je suis vraiment. De me mettre en avant et de montrer à tout le monde (moi y compris) que je crois en moi et que je suis une femme forte et indépendante. Même si je ne veux pas forcément devenir performeuse burlesque professionnelle, j’ai bien l’intention de continuer dans cette voie. De créer de nouveaux numéros, de m’amuser et de me produire sur scène. On y reçoit tant d’amour et on s’éclate tellement que c’en est addictif et qu’à peine sortie de scène, on a envie d’y retourner ! Encore une fois, je le dis, je suis si fière de moi et de tout ce que j’ai accompli durant ces derniers mois !

 

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

 

 

Quels ont été vos petits bonheurs du mois de juin ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on
Previous Post

Vous aimerez aussi

No Comments

Leave a Reply