Follow:
Famille

Comment élever un garçon féministe ?

En ce jour international des droits de la femme, je souhaite amener ma pierre à l’édifice. A mon sens, c’est un combat important à mener, qui devrait concerner absolument tout le monde. En fait, ça concerne tout le monde. C’est juste que pas tout le monde est impliqué. Un peu comme l’écologie. Enfin bref, c’est pas le sujet. Ce que j’essaie de dire, c’est que le féminisme, ce n’est pas uniquement une affaire de femmes. Les hommes aussi doivent s’y intéresser, parce que la misogynie, ça ne leur pas vraiment service non plus. Et donc, j’ai envie de vous donner quelques pistes sur la façon d’amener le féminisme dans la vie de vos enfants. Et en particulier de vos garçons.

Privilégier la mixité

Bon, honnêtement, je pense que c’est un sujet hyper vaste, mais je vais faire de mon mieux ! Quand j’ai appris que j’attendais un deuxième garçon et que j’ai commencé à lui acheter des habits, j’avais été stupéfaite par le clash fille / garçon. Je vous en avais déjà parlé dans un article. On remarquait entre autres que chez les filles, il y avait souvent des petits animaux mignons, comme des lapins. Tandis que pour les garçons, ils avaient des ours bien viriles à disposition. Vous voyez le genre ? Et encore, c’est sans compter les habits avec des voitures pour les garçons et des paillettes pour les filles. D’ailleurs, pas plus tard que cette semaine, j’ai vu un joli petit habit pour fille où c’était écrit « Everyone loves confetti« . Oui. Ok. Mais alors… Si tout le monde aime les confettis, pourquoi c’est socialement pas acceptable qu’un petit garçon porte un tel vêtement ?

Peut-être que vous pensez qu’au final, je fais ce que je veux et que si j’ai envie d’habiller mon fils avec un t-shirt rose à froufrou, j’en ai le droit. Oui. Mais. Malheureusement, le problème, c’est que ce sont des habits qui exagèrent le côté « fille ». Je trouverai hyper important que les marques de vêtements proposes des choses plus neutres. J’aurais adoré qu’Arthur porte un t-shirt « Everyone loves confetti ». D’ailleurs, il m’est déjà arrivé de lui faire porter des habits achetés dans la section « fille ». Je ne sais pas si ce que je dis a beaucoup de sens. Mais j’essaie juste de faire en sorte que mon enfant grandisse dans une société plus libre. Et à mon avis, ce n’est pas en stéréotypant les bébés qu’on y arrivera.

Du coup, pour des habits moins genrés, il existe tout de même des boutiques à mon goût. Si vous êtes en Suisse, je vous conseille le magasin C&A. Ils ont des jolies choses, rigolotes et moins « in your face ». J’aime particulièrement leurs bodys, qui sont tous au même endroit, sans distinction de section fille ou garçon. Si vous vivez en France, j’avais trouvé de jolies pièces chez Kiabi. Les vêtements « fille » étaient assez neutres et ça allait vraiment bien à Arthur !

Smart and brave

Toujours dans le même thème. Samuel a bientôt 9 ans. Je peux vous dire qu’on en a vu passer des vêtements… Et en ce moment, la mode, c’est les t-shirts à slogan. Moi, ça m’horripile de voir des trucs écrits genre « Smart and brave » (intelligent et courageux) sur un habit pour garçon, alors que la fille a droit à « Cute and sweet » (choue et douce). A quel moment une fille ne pourrait pas être intelligente et courageuse ? Et pourquoi un garçon ça serait pas chou et doux ? Stop les étiquettes là ! Bon et ça, c’est sans aborder le sujet des super héros et autres monstres horribles qu’on nous propose. Et heureusement, Samuel aime les dinosaures, moi aussi. Donc on peut se rabattre sur des habits avec des dinosaures… Parce que sinon… Et les couleurs ? Vous avez remarqué ? Les garçons portent beaucoup plus souvent des couleurs sombres ou agressives, comme du rouge par exemple. Les filles, elles, elles ont des couleurs vives ou pastel. Vous aviez déjà remarqué ?

Alors ce que je fais quand je vais acheter des habits à Samuel, c’est que clairement je lui fais remarquer ce dysfonctionnement. Et lui aussi, il trouve que c’est ridicule. Que lui aussi, il aimerait bien avoir des paillettes sur ses habits. Sans parler des chaussures hyper colorées qui sont réservées aux filles ! Enfin, j’essaie de privilégier les vêtements plus neutres, que moi aussi, j’aurais pu porter enfant.

A quoi on joue ?

Là aussi, merci la société, on est face à une différence entre jeux pour fille et jeux pour garçon. Mais pourquoi un petit garçon n’aurait pas le droit de jouer à la dinette ? Ou de se promener avec une poupée ? Moi, quand j’étais petite, je jouais aux voitures et aux Barbie de la même manière, sans me poser de question. Et Samuel a grandi en jouant à la dinette ainsi qu’avec des figurines de My Little Pony. Il y a quelques années, il a même reçu des Lego Reine des Neiges pour Noël ! Il faut vraiment normaliser ça et faire comprendre à l’enfant que c’est pas parce que dans la pub, il y a que des filles qui jouent que c’est uniquement pour elles. Et qu’inversement, si les filles veulent jouer aux Lego Star Wars, il n’y a rien qui les en empêche.

Merci les livres !

Je vais faire ma bibliothécaire là mais… les livres, ça transmet tant de choses et tant de valeurs ! Et on vit à une époque où la littérature jeunesse n’a jamais été aussi riche. Alors il n’y a aucune excuse ! On peut trouver de nombreux ouvrages féministes qui permettent à l’enfant de voir que les filles et les garçons sont égaux. Il existe des albums qui mettent en avant des personnages féminins qui sont courageuses, entreprenantes et débrouillardes. Mais il existe également des histoires où le garçon montre ses sentiments ou porte une robe juste parce qu’il a envie ! On peut même trouver des livres qui parlent de femmes extraordinaires qui ont existé et qui méritent d’être connues ! On peut aussi être attentif aux rôles des parents dans les histoires. Est-ce que le papa est au travail et la maman reste à la maison ? Ou alors est-ce que c’est le contraire ? Il faut vraiment varier les schémas familiaux pour montrer aux enfants la diversité de la vie ! En parallèle, j’évite le plus possible les livres qui s’intitulent « 30 histoires à lires avec ma fille » ou « 10 histoires de pirates à lire avec mon fils ». Non. Non. Non et non.

Exprime-toi, fils

Un enfant, c’est rempli d’émotions. Ca pleure souvent. C’est une façon tout à fait naturelle de laisser sortir ses émotions. En grandissant, on apprend à mieux gérer nos émotions. Mais malheureusement, il est très rare de voir un homme pleurer. Pourquoi ? A mon avis, c’est clairement dans l’éducation que ça se joue. Qui n’a jamais entendu des remarques du style « sois un homme » ou encore « t’es pas une femmelette, arrête de pleurer ! » et même « les garçons, ça pleure pas ». Eh bien spoiler alert : OUI, les garçons, ça pleure aussi ! Et il faut arrêter de mettre leurs émotions de côté. Au contraire, il faut les encourager à communiquer et dire ce qu’ils ont sur le coeur. Je suis convaincue que ça permet une meilleure approche de l’empathie, de la valorisation de soi et du bonheur. Garder des émotions enfouies à l’intérieur de soi, ça ne peut amener que des choses négatives. Donc s’il vous plaît, si vous n’appliquez qu’un seul de ces conseils, que ce soit celui-ci ! Laissez vos garçons s’exprimer ! Ecoutez-les. Même lorsqu’ils grandissent. Continuez à les soutenir et les encourager à exprimer leurs émotions ! C’est le premier pas vers un garçon féministe et surtout, un garçon heureux !

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

 

 

Et vous, comment abordez-vous le thème du féminisme avec vos enfants ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on
Previous Post

Vous aimerez aussi

24 Comments

  • Reply Manon

    Amen !! Excellent article, merci de l’avoir écrit et merci d’être cette maman pour tes fils 😀

    8 mars 2019 at 10 h 37 min
    • Reply Jade

      Merci à toi pour ce commentaire !

      11 mars 2019 at 16 h 08 min
  • Reply canaille-sympa

    Hello !
    Merci pour cet article, je suis bien d’accord avec toi ! Pour ce qui est des habits, H&M me choquera toujours : pour les filles, c’est cœurs et paillettes ; pour les garçons, c’est dinosaures et Mario.
    Et même chose pour les adultes ! Chez les femmes, il y a très peu d’imprimés, souvent des choses très « bateau ». Tandis que chez les hommes, on trouve plein de références cinématographique et musicales ! Là, on peut dire qu’on nous prend vraiment pour des cruches. Donc, ça fait bien longtemps que je ne genre plus les vêtements et les jouets !
    Bisous à toi 😉

    8 mars 2019 at 13 h 11 min
    • Reply Jade

      Oui c’est vrai que j’avais pas fait attention aux habits adultes mais tu as raison… Merci pour cette remarque !

      11 mars 2019 at 16 h 16 min
  • Reply Sochic Sogirly

    Hello Jade ! Merci pour ton article 😉 Je suis entièrement d’accord avec toi et si, un jour, j’ai un fils, je compte bien l’élever de cette manière ! A bientôt, Audrey.

    8 mars 2019 at 17 h 31 min
    • Reply Jade

      Ca me fait plaisir de te lire Audrey 🙂 Merci pour ton avis !

      11 mars 2019 at 16 h 15 min
  • Reply La lauridienne

    Un très bel article et ton fils peut être fier de ce que tu entreprends pour lui. Je pense que toute femme devrait élever son fils dans un esprit de sensibilité et d’amour. 😉

    9 mars 2019 at 9 h 53 min
    • Reply Jade

      Merci beaucoup ! 🙂

      11 mars 2019 at 16 h 15 min
  • Reply Mady

    Coucou !
    Je ne suis pas maman mais professeur des écoles en IME. J’ai un élève autiste qui est justement paumé j’ai l’impression. Il a 9 ans, dit souvent qu’il aime les cheveux longs et les jupes, qu’il aime également jouer aux poupées. Vu qu’il a des problèmes de comportement, on pourrait croire qu’il cherche à provoquer, mais je pense qu’il a un véritable mal être et je me bats pour qu’il ait un bilan psychologique mais bon sont pas pressés. Parfois quand il fait le cirque, il croit menacer en disant  » ben moi je vais jouer aux poupées  » mdrr c’est trop marrant ! Du coup je lui dis qu’il a le droit d’y jouer et je le laisse faire. Et ça arrive que ses camarades filles jouent aux voitures. Je les laisse faire comme ils veulent pendant ce temps libre.
    Bref, les diktats filles/garçons semblent ridicules. C’est bien quand les marques jouent sur du  » neutre ». Bisous

    9 mars 2019 at 18 h 09 min
    • Reply Jade

      Merci pour la petite histoire 🙂 C’est chouette que chacun y trouve ce qui lui parle. Au final, c’est ça l’important !

      11 mars 2019 at 16 h 14 min
  • Reply Blacksheep

    Tout à fait d’accord avec l’idée générale : beaucoup de discrimination entre homme-femme dans nos sociétés sont dues à la façon dont sont éduqués les garçon-fille presque dans des buts différents!
    (Soit dit en passant : la France a-t-elle déjà élue une présidente?…).

    Je me souvient que quand j’avais 6 ans, j’ai mis une barbie dans ma liste pour le père Noël. Et il me l’a apportée! (Je veux dire mes parents me l’ont achetée!).
    Mais après quand j’avais des copains qui venaient à la maison, vous croyez qu’ils se moquaient? Eh bien non, puisqu’ils pensait qu’elle était à ma soeur…
    Vous voyez à quel point on est dans la différence d’éducation!
    [Je précise que je suis un homme].

    9 mars 2019 at 19 h 02 min
    • Reply Jade

      Merci pour ce témoignage !

      11 mars 2019 at 16 h 12 min
  • Reply Le boudoir d'Amandine

    Coucou !
    Ton article est parfait. Je pense qu’il faut arrêter de mettre les enfants dans des cases et les laisser jouer avec les jouets qu’ils veulent.
    Bisous !

    10 mars 2019 at 15 h 19 min
    • Reply Jade

      Merci beaucoup 🙂 Je suis contente qu’il parle à autant de monde !

      11 mars 2019 at 16 h 11 min
  • Reply Un chapitre et j'arrete

    Dans mon métier d’enseignante je vois une évolution. A l’école les garçons et les filles se mélangent plus qu’avant, et je les incite à le faire aussi. Il n’y a plus de jeu pour filles ou pour garçons. J’essaye un maximum d’éviter de séparer filles et garçons et de leur apprendre le respect des uns et autres.

    10 mars 2019 at 17 h 26 min
    • Reply Jade

      C’est génial ! C’est vrai qu’à l’école aussi, on fait face à cette question…

      11 mars 2019 at 16 h 10 min
  • Reply apprendreareverblog

    Hello,

    Un très joli article, une super maman, je me retouve dans tout ce que tu dis, et en effet si l’éducation apprenant aux enfants qu’il n’y a pas de différence entre Homme et Femme, la société serait bien différente!

    Des bisous

    10 mars 2019 at 18 h 08 min
    • Reply Jade

      Continuons sur notre voie alors 🙂

      11 mars 2019 at 16 h 09 min
  • Reply hellodarliing

    COucou !
    Voila un tres bel article, plein de bon sens, et je dois dire bravo !
    Le monde se porterais bien mieux, si beaucoup penssait comme sa,
    bisous

    11 mars 2019 at 7 h 03 min
    • Reply Jade

      Semons donc des graines dans l’esprit des autres 🙂

      11 mars 2019 at 16 h 09 min
  • Reply Elo'

    Coucou 🙂 En lisant ton article, je me rends compte que c’est de la façon dont mon cousin et moi avons été élevés. Quand mon père partait à l’étranger, il nous ramenait des vêtements, à mon cousin et moi, mais les mêmes pour tous les deux. Pareil pour les jouets. On jouait tous les deux autant avec les barbies qu’avec des petites voitures, ou encore au gendarme et au voleur, on n’a jamais fait aucune différence et nos parents non plus. Et c’est de cette façon que j’aimerais aussi élever mes enfants si j’en ai un jour. Sans différence de genre 🙂 Bisous

    12 mars 2019 at 12 h 57 min
    • Reply Jade

      C’est chouette d’avoir grandi dans une famille comme ça 🙂

      15 mars 2019 at 16 h 36 min
  • Reply queenofthetribu

    Idem ici, je déteste les préjugés de sexe, surtout chez les enfants ! J’avais fait un article à ce sujet, car mon fils aime le violet, et on m’a souvent fait remarquer que c’est une couleur de « filles »…. euh non, c’est une couleur, point. Merci pour cet article !

    13 mars 2019 at 14 h 24 min
    • Reply Jade

      Et le violet, c’est ma couleur préférée héhé ! Alors oui, vive le violet ! Pour les filles, les garçons, les chats, les cactus !

      15 mars 2019 at 16 h 37 min

    Leave a Reply