Follow:
Blogging

Etre blogueuse suisse au milieu de la blogosphère francophone

En voilà un sujet dont on a pas l’habitude ! Et pourtant c’est une réalité : il n’y a pas que des Français dans la blogosphère francophone. Il y a également des Belges, des Québécois, des Luxembourgeois, des Suisses ou des expatriés… Alors j’avais envie d’écrire cet article pour vous faire part de mon ressenti en tant que blogueuse suisse. Tout simplement pour vous montrer que nous aussi, on est là, et qu’on doit parfois s’adapter.

Penser en euros

Pour ma part, j’ai une grande partie de mes visiteurs qui sont Français. Mais j’ai aussi des lecteurs suisses… Alors quand je vous présente une marque, ou un produit, il faut déjà que je m’adapte pour voir s’il est disponible en France. Par exemple, je sais que la marque Essence ne l’est pas forcément. Et en plus, quand il m’arrive de mentionner le prix de quelque chose, il faut que je réfléchisse si je l’indique en euros ou en francs suisses. Généralement, je n’indique pas le prix, justement pour cette raison. Mais je mets toujours le lien sur Amazon, pour que vous puissiez vous faire une idée globale du produit (et aussi parce que ça me permet de toucher une petite commission si vous achetez quelque chose via mon lien).

Suivre la loi française

Internet est une chose relativement récente dans l’Histoire du monde. Et donc les lois ont parfois de la peine à suivre. Surtout que la Suisse ne fait pas partie de l’Union européenne et que du coup, on a vraiment nos propres lois. En ce qui concerne les blogs, il existe peu de lois. Alors qu’en France, il faut avoir certains statuts pour pouvoir gagner de l’argent par exemple. J’ai aussi été face à ce souci en septembre dernier, avec les modifications de la loi sur la confidentialité. C’est une loi qui s’applique aux Européens, et donc pas aux Suisses. Sauf que mes lecteurs sont pour la grande majorité issus de ces pays-là. Donc voilà, c’est souvent assez flou et on doit jongler entre plusieurs législations…

S’adapter aux fêtes françaises

Le 14 juillet, la Toussaint, l’Armistice… Toutes ces fêtes qui ne représentent absolument rien pour moi. Même la fête des pères, qui n’existent pas officiellement en Suisse. Et la fête des mères ne tombe pas le même jour qu’en France ! Alors parfois, c’est une véritable gymnastique d’organisation pour prévoir des articles dans un thème précis. Et c’est aussi difficile de faire un choix sur l’identité du blog : est-ce que je prévois un article sur la fête des mères en France, ou bien chez moi en Suisse ? Il faut savoir faire la part des choses et ce n’est pas toujours facile…

Dissimuler une partie de notre culture

Dans la même idée, devoir s’adapter à la culture française, ça veut parfois dire qu’il faut mettre de côté notre propre culture. Par exemple, si je décidais de consacrer un article au 1er août, fête nationale suisse, je doute que ça ne rencontre un franc succès. Nous sommes peut-être voisins, mais nous possédons de nombreuses différences. Je ne voudrais pas vous faire croire que j’en souffre, mais à mon sens, c’est bien d’en parler ouvertement…

Blopines suisses

Une autre chose un peu spéciale dans notre pays, c’est qu’il est composé de quatre langues nationales. Et tout bêtement, si je cherche le hashtag #swissblogger sur Instagram, je vais fort probablement tomber sur des blogueurs qui parlent allemand. Et donc, je trouve que c’est parfois difficile de trouver des blogueurs suisses romands. Heureusement, il existe un groupe Facebook pour se retrouver, ainsi que le hashtag #blogsuisseromande et là, on peut déjà trouver d’autres blogueurs suisses ! Et c’est aussi dans cette optique de mettre en avant la blogosphère suisse que j’ai créé Hey ho let’s blog. J’ai pour projet de créer des ateliers blogging, alors n’hésitez pas à aller y faire un tour !

 

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

 

 

Et vous, vous venez d’où ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blogueuse suisse depuis février 2016. J’aime partager les aspects positifs de ma vie. Que ce soit des maquillages colorés, ma vie de maman ou encore quelques recettes de cuisine. Je suis également la fondatrice du Club Confetti depuis 2017.

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

16 Comments

  • Reply Mademoiselle Blume

    Je te comprends, en tant que Blogueuse suisse, je me suis souvent sentie isolée. Avec Baikasblog j’étais l’une des rares blogueuses « chien » au début, les quelques « collègues blogueurs » qui sont apparus étaient français. Ensuite avec MademoiselleBlume j’ai très tard commencé à connecter avec la blogosphère suisse c’est ainsi que je vous ai rencontré avec Elsa et j’en suis super contente. Même si au début j’étais seule, aujourd’hui je suis contente d’avoir des relations de qualité quelquepart grâce à aux blogs. Je pensais que nous étions peu en Suisse, mais notre groupe commence à s’agrandir et cela fait du bien de se réunir.
    Je n’ai pas le sentiment de devoir dissimuler ma culture, mais il est vrai que ce genre de choses intéressent souvent moins nos lecteurs francophones étrangers. Là où je suis plus embêtés c’est pour les prix, lorsque par exemple je fais des Shopping vlogs ou Haul sur Youtube , ça devient compliqué car en dehors du change, la valeur change selon les pays. On se retrouve donc avec parfois de grandes différences de prix.
    Je suis à 100% derrière ton projet Let’s Blog qui permettra à la Blogosphère suisse de s’agrandir et de montrer sa place dans la toile francophone !
    Gros bisous

    2 décembre 2018 at 11 h 47 min
    • Reply Jade

      Oui alors moi non plus je ne souffre pas forcément de devoir éviter des sujets suisses. Mais tout bêtement aussi, si tout à coup je veux parler de Samuel qui est en 5P, bah pour les Français ça veut absolument rien dire ! Il faut souvent reformuler un peu les choses pour être sûre d’être bien comprise…

      En tout cas, merci pour ton témoignage 🙂 Moi aussi je suis ultra contente d’avoir fait ta connaissance ! <3

      2 décembre 2018 at 12 h 20 min
  • Reply Audrey

    Salu, c’est un sujet super interessant que tu as fais. J’ai pris plaisir à le lire !
    Bonne journée à toi.
    Audrey.

    2 décembre 2018 at 12 h 15 min
    • Reply Jade

      Merci beaucoup pout ton avis Audrey 🙂

      2 décembre 2018 at 12 h 21 min
  • Reply NAti

    Imagines-tio tout cela mais que tu écrivais en anglais et que le 80% de tes visiteurs venaient d’outre l’Atlantique, soit des Etats Unis… Il n’y a qu’un 5% de mes lecteurs qui sont suisseromands, donc faire des articles d’un goût très local ne répond pas aux besoins/goûts/attentes de la vaste majorité de mes lecteurs. Enfin de comptes, on s’adapte… si on veut.
    J’ai envie de dire que tout se résume à cette question: on écris ce que les autres veulent lire ou ce qu’on a envie d’écrire? Si on fait la priemière chose on aura un peu plus (voire beaucoup) de partenariats. Si on fait la deuxième option, on aura moins de partenariats, moins d’abonnés mais certainement une communauté plus « intime » plus soudé, et peut-être même des amitiés. En conclusion, tout dépends de ce qu’on cherche dans ce vaste monde du blogging.
    Il y en a, comme des bonnes suissesses, la troisième voie, celle du compromis. Donc, on écris ce qui les autres veulent lire, tout en restant dans l’univers de ce que l’on voudrait dire. Mais cela demande, biensûr, les consesions dont tu parlais. C’est exactement ce que je fais avec mon blog. Il reste que, le résultats se divissent, car on n’est pas perçu comme des locales ni comme des françaises (dan mon cas des américaines), ni on n’a pas de masses de partenariats, et nos communautés sont moins soudées de ce qu’on souhaiterait.

    2 décembre 2018 at 13 h 10 min
    • Reply Jade

      Merci pour ta réflexion ! C’est ça, il faut faire des choix. Et effectivement, moi aussi avant je bloguais en anglais et au final je me trouve plus authentique en français, parce que justement je peux parler avec des blogueurs suisses romands. Je pense que c’est pas facile de trouver sa place, mais on fait ce qu’on peut !

      10 décembre 2018 at 16 h 04 min
  • Reply Sur un petit nuage (Virginie)

    Oh ma choupette c’est vrai que cela ne doit pas être facile.
    Moi je pense que je mettrais les prix de mon pays, ce qui justement interpellerais. C’est ce que fais par exemple Roberta de Réglisse et Myrtille, et sans cela je n’aurai pas réalisé qu’elle n’était pas de France.
    Et puis si tu as envie de faire un article pour la fête des mères ou la fête nationale je trouverais cela plus logique que ce soit celle de Belgique. Là encore cela éveillera la curiosité de tes lecteurs, pour toi mais aussi pour ton pays.

    Moi je t’avoue que ça ne changerait pas ma manière de bloguer. Mon lectorat s’adapterait tout simplement.
    Je ne m’amuserais pas par exemple à écrire en anglais, alors que j’ai vraiment du mal à supporter cette langue, si mes visites viennent majoritairement d’Angleterre ou EU 😉

    Je t’embrasse ma belle :*

    2 décembre 2018 at 16 h 32 min
    • Reply Jade

      Merci pour ton avis Virginie ! Et justement, moi, j’ai le sentiment que des fois, c’est pas facile de vous intéresser à d’autres pays. Nous, on a l’habitude de s’ouvrir à vous, mais vous, j’ai pas ce sentiment. Donc oui, bloguer pour son lectorat, mais faut-il encore le trouver.

      10 décembre 2018 at 16 h 06 min
  • Reply Ness

    Bravo pour cet article, j’ai trouvé ça vraiment très intéressant de voir ton point de vu. C’est vrai qu’on y pense pas forcément, en plus étant lyonnais la Suisse est juste à côté et je ne me dis pas du tout que les choses sont différentes, surtout pour les lois.

    2 décembre 2018 at 18 h 13 min
    • Reply Jade

      Oui, on est pas si loin au final ! Et pourtant y a quand même des choses assez différentes 🙂

      10 décembre 2018 at 16 h 07 min
  • Reply Charlotte

    Merci pour cet article! Chez moi la grande majorité du lectorat est Suisse, chose dont je suis bien contente. Comme toi, j’ai fait le nécessaire par rapport aux lois françaises. Sinon je parle toujours en Francs et de la fête des mères Suisse.
    Bises,
    Charlotte

    2 décembre 2018 at 19 h 32 min
    • Reply Jade

      Merci pour ton avis Charlotte, ça fait plaisir de te voir par ici ! Oui ça doit être bien sympa d’avoir un lectorat local, moi c’est surtout sur Instagram que j’ai des Lausannois par exemple, mais le blog est beaucoup visité par des Français 🙂

      10 décembre 2018 at 16 h 09 min
  • Reply Jimmy Mailloux

    J’ai vraiment trouvé ton article intéressant et en tant que blogueur québécois, je comprend ta réalité. Je pense qu’il faut se respecter et être fier de son identité. Veux-tu vraiment t’effacer pour plaire ? Je pense que tu amènes un peu de diversité dans tout ça et prend cela comme un point positif! Mon point est simplement de te respecter.

    3 décembre 2018 at 0 h 58 min
    • Reply Jade

      Je ne pense pas que je m’efface. Heureusement ! Sinon j’aurais changé depuis longtemps… En tout cas, merci pour ton opinion 🙂

      10 décembre 2018 at 16 h 11 min
  • Reply Serena

    Coucou ma belle,
    Perso je mettrais les prix en francs suisses à ta place, tu es Suisse et c’est super car justement il n’y a pas forcément beaucoup de blog étrangers qu’on suit ! J’aime ta personnalité et j’adore ton article car ça montre ta différence 🙂 Alors n’hésite pas à nous parler de ce qui se passe chez vous, de vos fêtes, de vos coutumes si elles diffèrent, etc., je trouve ça tellement enrichissant et je crois qu’on te suit pour toi avant tout 😉
    Plein de bisous de la France <3

    4 décembre 2018 at 16 h 28 min
    • Reply Jade

      Merci beaucoup ! C’est vrai qu’après avoir lu tous les commentaires, je me dis que je pourrais faire quelque chose pour mettre mon pays davantage en avant. On verra 🙂

      10 décembre 2018 at 16 h 12 min

    Leave a Reply