Follow:
Lifestyle

Toutes ces choses qui font que je suis moi

Voilà, maintenant, j’ai 27 ans. Ca commence à faire mal. 25, ça allait. 26, aussi. Mais à 27 ans, on se dirige lentement vers la trentaine quand même. C’est pas que ça me fait peur, mais quand même… Je suis pas hyper pressée d’y arriver. Enfin bref ! A cette occasion, j’avais envie de vous parler des choses qui m’ont fait grandir, qui m’ont construite en tant que personne. C’est un article long et personnel, mais peut-être que vous vous retrouverez dans certains aspects de ma vie. Et bien sûr, j’aurais pu écrire un article encore plus fourni, mais ce n’était pas mon but. Et je trouve qu’il y a déjà assez de choses à lire.

Samuel R.

C’était mon prof d’anglais en Angleterre. Il m’a beaucoup apporté. Que ce soit au niveau des études, bien sûr, mais aussi au niveau personnel et un peu spirituel. Il m’a fait avancé dans ma vie, il m’a apporté les clés pour me poser les bonnes questions. C’est une personne qui est très important à mes yeux. Et c’est pas pour rien que mon fils s’appelle Samuel…

Bruce Springsteen

C’est depuis environ 2005 que j’écoute Bruce. Et je tiens ça de mon père. Au début, il m’avait fait écouter, mais j’avais pas trop croché. Normal, c’était un vieux qui chantait, donc ça m’intéressait moyennement. Puis, je lui ai demandé de me prêter un CD. Et voilà comment ça a commencé. Maintenant, je l’ai vu huit fois en concert dans quatre pays différents. Et j’ai deux tatouages en son honneur.

Le blog

Ca fait près de deux ans et demi que je tiens ce blog. Et il m’a tant apporté. J’ai grandi grâce à lui. Le blog m’a également permis de rencontrer des nouvelles personnes et d’établir de nouvelles amitiés. Grâce à lui, j’ai évolué et j’ai réussi à me construire. Ca m’a aussi permis de cerner mes réelles envies dans la vie et ce qui me passionne.

Etre maman à 18 ans

Ce n’est pas anodin de devenir maman. Mais encore moins quand on a 18 ans, qu’on est encore aux études et qu’on doit faire face un peu toute seule. J’en ai parlé en détail dans cet article, mais parlons-en rapidement ici. Devenir maman à 18 ans, ça m’a fait grandir d’un coup. Mais ça m’a également mis dans une situation de décalage entre ma vie maternelle et la vie que je menais avec mes amis. J’ai aussi dû apprendre à réapprivoiser mon corps. Et à 18 ans, quand on est pas encore sûre de son identité, c’est très dur.

La bibliothèque

L’endroit dans lequel je travaille tient une place spéciale dans mon coeur. Parce que c’est la bibliothèque où je me rendais quand j’étais enfant. Maintenant, j’ai la chance de faire partie de l’équipe. On met sur pied de nombreuses activités et animations. On a de la chance, car on est très libres dans ce qu’on propose. C’est vraiment un lieu que j’apprécie énormément, ainsi que les lecteurs qui la fréquente.

Ma phase emo

Oui, je suis passée par là. Mais pas du style emo déprimé tout le temps qui broie du noir. Non non. Moi, j’était plutôt emo arc-en-ciel si on veut. Je crois que j’ai toujours eu ce côté un peu positif, même lors de mon adolescence où c’était pas tous les jours faciles. Alors même si j’étais pas très bien au fond de moi, je portais des couleurs vives pour me différencier et me sentir bien. Et comme tout bon emo, j’avais mon petit surnom : Trashy Princess. Yup. Et j’ai pas du tout honte, c’était une belle époque !

Mon séjour en Angleterre

Chaque année, je ressens le besoin d’y retourner. Depuis 2007, l’Angleterre est mon deuxième foyer. Là-bas, je me sens vraiment chez moi. Si vous voulez lire mon expérience, je vous invite à lire cet article. C’est drôle quand même. Quand je vivais là-bas, j’avais juste envie de rentrer. Et maintenant, j’ai un vide quand je n’y suis pas. Vivre près d’une année loin de la maison, c’est clair que ça donne confiance en soi et que ça nous fait aller de l’avant.

Ma relation toxique

Je ne vais pas m’étaler là-dessus parce que c’est quelque chose dont je n’aime pas vraiment parler. Mais pourtant, ça fait partie de moi. Cette relation a duré environ 10 mois. Elle m’a tiré au plus bas. Et au final, elle m’a permis de me relever et d’avancer la tête haute. Je crois que ça m’a permis de me resituer par rapport à ma vie et à mon rapport aux autres. Et peu de temps après, j’ai rencontré mon copain avec qui je suis toujours maintenant et avec qui j’ai réussi à construire quelque chose de merveilleux.

Mes grossesses

Elles ont toutes les deux été très différentes. L’une, je l’ai passée en cours, ne sachant pas trop à quoi m’attendre, un peu seule. L’autre, je l’ai passée sûre de moi, entourée de plein d’amour. Heureusement, toutes les deux se sont bien déroulées et nous n’avons eu aucun souci de santé. A part les quelques kilos en trop qui sont venus se rajouter à la balance.

La découverte de YouTube

Evidemment, au bout d’un moment, j’aurais inévitablement découvert YouTube. Mais ce que je veux dire, c’est que c’était en 2010 que j’ai vraiment croché. J’avais déjà publié quelques vidéos auparavant, mais en 2010, j’ai décidé d’ouvrir Heylittledolly. Et depuis, tout a changé. J’ai ensuite ouvert un blog et regardez où nous en sommes, huit ans plus tard ! D’ailleurs, vous pouvez aller voir ma chaîne, parce que j’ai recommencé à publier des vidéos régulièrement !

Ma famille

C’est clair que la famille, ça nous forge. Elle est là pour ça ; nous faire grandir. Et je pense qu’il y aurait tellement à dire sur ma famille. Sa composition, ses histoires, etc. Mais ce serait bien trop long et aussi hyper personnel, donc je n’ajouterai rien de plus (pour l’instant).

Mes tatouages

Ils sont au nombre de huit. Et j’ai commencé à me faire tatouer il y a six ans. J’ai toujours été attirée par les tatouages et c’est vrai, quand on commence, on a de la peine à s’arrêter ! J’ai encore plein d’idées pour de prochains tatouages. Mais pour l’instant, c’est l’été, alors on va faire une petite pause quand même. Il y en a que j’aime plus que d’autres. Mais aucun que je regrette. Ils ont tous leur petite histoire et j’ai beaucoup d’affection pour eux.

Harry Potter

J’ai une relation très forte avec l’univers d’Harry Potter. Comme beaucoup de personnes, j’ai grandi dans le monde des sorciers. J’ai dévoré les sept livres, appris énormément de choses sur la sorcellerie. Je me suis identifiée à Hermione Granger face aux études… Même si maintenant, J.K. Rowling me déçoit énormément et qu’elle crée des choses pas incroyables (selon moi), je serai toujours une fière Poufsouffle.

Le nez bouché

Ma vie a toujours été ponctuée par des moments insupportables de nez bouché. Depuis que je suis toute petite, je demande à ma maman un magasin de nez, pour changer celui que j’ai. Je ne sais pas si j’ai réellement le nez bouché où si je suis juste plus sensible que les autres à cet inconfort. Mais ça a quelques inconvénients. Déjà, je ne passe pas une journée sans me moucher donc il faut que j’aie toujours des mouchoirs sur moi. Mais je suis aussi passée par une phase d’addiction au spray nasal. J’en ai eu très honte, jusqu’au jour où j’ai découvert que beaucoup de personnes étaient dans mon cas. Maintenant, j’ai enfin appris à vivre avec cet inconfort perpétuel.

Peter Pan

Petite, j’ai adoré regarder la cassette. Je la visionnais en boucle ! Plus grande, j’ai lu le livre. Et encore après, j’ai continué à suivre Peter au pays imaginaire. J’ai vu la pièce en Angleterre, j’ai écrit la seule et unique fan fiction de ma vie… En fait, je crois qu’il ne me manque plus que le tatouage en l’honneur de ce merveilleux univers… Ce qui est drôle, c’est que j’ai toujours eu un petit penchant pour le Capitaine Crochet et non pas pour Peter directement.

 

Cet article vous a plu ? Epinglez-le sur Pinterest !

 

 

Et vous, quelles sont les choses qui font que vous êtes qui vous êtes aujourd’hui ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blogueuse suisse depuis février 2016. J’aime partager les aspects positifs de ma vie. Que ce soit des maquillages colorés, ma vie de maman ou encore quelques recettes de cuisine. Je suis également la fondatrice du Club Confetti depuis 2017.

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

8 Comments

  • Reply queenofthetribu

    Très joli article confession.J’ai vécu qq temps en Angleterre aussi, et j’avoue que j’y étais particulièrement dans mon élément. Moi c’est un patron trop con qui m’a un peu fait tout arrêter la bas… j’étais jeune et moins sûre de moi. N’aie pas peur de la trentaine, on la dit sereine…. Je viens juste de la quitter lol

    22 juin 2018 at 10 h 26 min
    • Reply Jade

      Merci 🙂 C’est vrai que l’Angleterre, c’est un petit coin à part…
      Heureusement qu’elle sera sereine alors ^^’

      23 juin 2018 at 15 h 39 min
  • Reply joyfuldreams

    C’est intéressant de te découvrir un peu plus 🙂 Puis j’ai pu trouver quelques points en commun avec toi, comme l’amour de l’Angleterre. Je rêve d’y habiter ! J’y vais régulièrement, mais j’ai l’impression que c’est ma deuxième maison. Je me sens plus chez moi là-bas qu’ici haha. C’est étrange ! Et oh je suis fan d’Harry Potter moi aussi 😉 Team Serpentard !
    Bisous.

    22 juin 2018 at 19 h 08 min
    • Reply Jade

      Pareil pour l’Angleterre ! J’aimerais énormément y vivre, mais en Suisse, on a quand même une qualité de vie beaucoup plus confortable… Mais qui sait, pour la retraite… ^^’

      23 juin 2018 at 15 h 41 min
  • Reply Myrtilla

    C’était chouette d’en savoir plus sur toi ! 😀 Pourquoi J.K. Rowling te déçoit ?
    Et sinon je ne savais pas que t’avais autant de tatouages ! En tous cas j’aime beaucoup le dernier que t’as fait 😛 Et comme toi je pense continuer dès septembre, petite pause pour l’été (pour le plus grand bonheur de mon copain, qui lui n’aime pas les tatouages…) et c’est reparti ! 🙂

    25 juin 2018 at 9 h 03 min
    • Reply Jade

      Haha, si ça peut te rassurer, mon copain n’aime pas trop ça non plus. Enfin, ça dépend des jours…
      En ce qui concerne J.K. Rowling… Elle a toujours dit qu’après les sept livres, elle n’en écrirait plus. Alors l’enfant maudit, c’était encore assez sympa… L’idée des films des Animaux Fantastiques, ça aurait pu être bien. Mais je trouve qu’elle en fait trop. Ca devient ridicule et c’est juste un moyen de se faire de l’argent en plus, exploiter la franchise au maximum… Un peu comme Star Wars en fait.
      Et en plus, le fait qu’elle approuve Johnny Depp dans son film m’agace au plus haut point. Sans parler du fait qu’elle a dit que Dumbledore est gay, mais elle le montre jamais. Et même là où il y a clairement l’occasion d’en parler, elle annonce que Dumbledore ne sera pas du tout montré comme étant gay dans le prochain film… Je pense que bien sûr, elle veut pas se créer de problèmes et que le film soit accessible à tous, mais mince, c’est J.K. Rowling ! Si elle veut montrer aux personnes gays que c’est ok d’être gay, qu’elle fasse quelque chose dans ce sens…

      26 juin 2018 at 17 h 18 min
  • Reply Myrtilla

    ça dépend des jours ? ^^
    Peut-être qu’elle a juste changé d’avis ? 🙂 Pourquoi, il a quoi Johnny Depp qui fait qu’il ne pourrait pas être dans son film ? J’essaie juste de comprendre hein 😛
    Pour l’histoire de Dumbledore gay, peut-être que c’est juste pour montrer que oui, il est gay, mais qu’il n’est pas différent des autres hommes pour autant, et qu’il y a sûrement des hommes dans ce monde qui sont gays, sans pour autant que ça se voit au premier abord… enfin, peut-être ^^ mais je comprends ce que tu veux dire ! Peut-être qu’effectivement c’était juste pour placer le mot là comme ça et voilà..

    1 juillet 2018 at 22 h 07 min
    • Reply Jade

      Oui alors je pense qu’il y aurait beaucoup de choses à dire sur J.K. Rowling encore… Quant à Johnny Depp, il a battu son ex-femme. C’est un peu comme Bertrand Cantat qui continue sa carrière alors qu’il a tué quelqu’un…

      7 juillet 2018 at 17 h 07 min

    Leave a Reply