Follow:
Girl talk

Journée de la femme : (re)trouvez et osez la féminité !

 En ce mardi 8 mars 2016, je vous écris un article spécial féminité. Parce que c’est la journée de la femme. Dans le meilleur des mondes, les hommes et les femmes seraient au même niveau d’égalité, mais malheureusement, en 2016, ce n’est toujours pas le cas. Je vous parle ici de féminité et je vous donne quelques pistes pour la (re)trouver.

Ce dont j’aimerais vous parler, c’est comment retrouver sa féminité. Personnellement, lorsque j’étais plus jeune, j’avais horreur d’être féminine : je préférais traîner avec les garçons et j’affichais un look assez garçon manqué, un peu à la Avril Lavigne skateuse (sur votre droite, une photo de moi à 16 ans, histoire que vous voyiez de quoi je parle). Il était juste impensable que je mette une robe ou une jupe ! Comme si j’avais honte d’être une fille. Et maintenant, j’ai honte d’avoir eu honte de celle que je suis. Tout ça parce que la société m’a conditionné à penser que les filles étaient futiles et qu’elles aimaient des choses sans intérêt. Et pourtant ! J’aurais dû me rendre compte de cette supercherie puisque moi-même je suis de sexe féminin et je ne me sens pas futile pour un sou. Et j’aime des choses passionnantes ! Il y aurait bien des choses à dire sur ces stéréotypes qui nous entourent constamment, mais je m’en abstiendrai, car ce n’est pas ce dont j’ai envie de parler aujourd’hui. Mais qui sait ? Peut-être que j’y reviendrai un jour, car je trouve que nous, les femmes, nous ne sommes de loin pas assez féministes. (A suivre…)

Maintenant, j’ai grandi et j’ai même eu un enfant. Pourtant, ce n’est ni la grossesse, ni l’accouchement, ni le fait d’être mère qui m’ont fait devenir une femme. Autant dire qu’à 18 ans, on est toujours un peu adolescente dans sa tête, quoi qu’on en dise. Aujourd’hui, je peux dire que oui, je me sens femme et que je suis fière d’être une femme. Je n’ai plus honte de vouloir choisir des habits qui s’accordent entre eux et que je trouve jolis plutôt que de m’empêcher à tout prix de sortir de la case que je me suis fixée. Si je trouve une robe belle et que je me sens bien dedans, je la porte. Si je trouve des leggings dans lesquels je suis bien, je les mets. Un point c’est tout. Je pense qu’avant, j’avais surtout besoin d’affirmer mes goûts pour montrer au monde ma personnalité : j’ai par exemple beaucoup de t-shirts Harry Potter.

Je vous propose à présent quelques conseils pour (re)trouver votre féminité :

1. Lorsque vous êtes en virée shopping et que vous voyez un vêtement qui vous plaît, ne vous dites surtout pas « c’est joli, mais ce n’est pas moi« . Ce n’est pas vrai ! Ou du moins, vous ne pouvez pas le savoir tant que vous ne l’avez pas essayé. Il faut s’aventurer en dehors des sentiers battus pour découvrir de nouvelles choses. Adventures happen out of your comfort zone.

Personnellement, j’ai pour objectif de trouver des pantalons taille haute pour les essayer. Parce que je me suis toujours dit que non, ce n’était pas pour moi. Mais en fait, qui sait ? Ici, les motifs d’un nouveau haut que je me suis achetée la semaine passée alors que je me disais que ce n’était pas pour moi.

2. Choisissez des sous-vêtements sexy et féminins. Eh oui, ça fait une énorme différence ! D’habitude, quand je vais en Angleterre, je passe par la case Primark et ses culottes à £1. Autant dire qu’en général, je me fais un bon stock car ils en ont des très chouettes ! L’ennui, c’est que c’est souvent des thèmes rigolos. Par exemple, j’ai des culottes Harry Potter (si, si) et même Olaf.

Alors maintenant, je me suis fait un petit stock de jolies sous-vêtements en dentelle, très féminins. Avoir de jolis sous-vêtements, c’est comme un booster d’énergie pour la journée, même si vous êtes la seule à les voir. Essayez, vous verrez !

3. Organisez-vous du temps pour vous. Que ce soit un bon bain, un masque pour le visage, une séance de manucure maison ou dans un salon, il faut savoir se faire plaisir et se chouchouter ! En ce qui me concerne, lorsque je veux me faire une séance cocooning, je saute dans un bain chaud, accompagné d’un produit Lush (bath bomb ou pain moussant, ça dépend), d’un livre et de musique relaxante.

4. Changez votre façon de penser. Non, passer du temps à se faire belle le matin n’est pas réservé aux blondasses sans cervelle. Ca, c’est ce qu’on veut nous faire croire. Documentez-vous sur la manipulation des médias à l’égard des femmes. Apprenez-en plus sur le sexisme et comment le combattre.

Dites non au slut shaming et au harcèlement de rue. Soutenez les autres femmes. Soyez féministes. Car prôner l’égalité des sexes doit être une priorité !

Et vous, qu’est-ce qui vous fait vous sentir femme ?

Quelques liens pour aller plus loin :

Article de Diglee sur le harcèlement de rue
Petit guide du féminisme, harcèlement de rue et sexisme ordinaire, par Louise Cerise

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blogueuse suisse depuis février 2016. J’aime partager les aspects positifs de ma vie. Que ce soit des maquillages colorés, ma vie de maman ou encore quelques recettes de cuisine. Je suis également la fondatrice du Club Confetti depuis 2017.

Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

3 Comments

  • Reply Hilde de Berry

    Et voilà un article plein de bons conseils et de bon sens. Toutes les femmes sont belles, chacune à sa façon… Regardes-moi, je suis parfois branchée classique, pin-up, biker, retro-vintage et même viking, sans complexe ! Après tout, cette société n'aura pas notre liberté, c'est un beau parcours que tu as eu et je ne te souhaite que le meilleur pour l'avenir. 😉

    13 mars 2016 at 18 h 11 min
  • Reply Hilde de Berry

    P.S : Moi, les sous-vêtements, j'adore ceux de chez Undiz. Ils sont féminins et originaux, la grande classe. ^^

    13 mars 2016 at 18 h 11 min
  • Reply Jade Monnier

    Merci beaucoup ! Je ne connais pas Undiz, j'irai jeter un coup d'oeil 🙂 Merci du conseil !

    13 mars 2016 at 20 h 35 min
  • Leave a Reply