Follow:
Beauté

5 choses que l’industrie cosmétique doit arrêter de faire

Acheter du maquillage, c’est cool. C’est une activité que je pratique un peu trop souvent. Le marketing des marques fonctionne bien sur moi. Un joli packaging et ça y est, me voilà conquise… Par contre, il y a quand même certains trucs qui m’agacent et que je trouverais juste génial si les marques de maquillage pouvaient arrêter de les faire…

 Les pinceaux en mousse

Comme disait Ron Swanson à propos des Frozen yogurt : « Dear frozen yogurt, you are the celery of desserts. Be ice cream or be nothing », là, c’est pareil. Si vous voulez nous offrir des pinceaux avec une palette de maquillage, mettez nous de vrais pinceaux ou rien. C’était sympa quand on avait 7 ans et qu’on jouait à se maquiller avec du maquillage transparent à paillettes, mais maintenant, c’est vraiment inutiles. En plus, je pense que quasiment plus personnes ne les utilise, mais ils les mettent quand même à l’intérieur ! D’ailleurs, on peut même en acheter séparément…

N’empêche qu’il y a quand même certaines marques qui offrent de véritables pinceaux dans leur palettes. Urban Decay par exemple, mais c’est une marque moins accessible. Sinon, Essence commence gentiment à s’y mettre, heureusement !

Les tests sur les animaux

On est en 2017, on a accès à de nombreuses technologies… Mais non, les marques continuent de tester sur les animaux ! C’est réellement un truc que je ne comprends pas… Et les lois sont tellement incompréhensibles. D’un côté, on nous dit qu’en Europe, c’est interdit, mais en Chine, c’est obligatoire… Alors faut qu’on m’explique comment L’Oréal (par exemple) peut vendre le même produit à la fois en Europe et en Chine… Je crois que je n’ai pas à vous expliquer pourquoi ce serait bien que les marques arrêtent cette pratique, ça semble assez évident.

Heureusement, beaucoup de marques sont cruelty free et j’essaie d’acheter exclusivement chez elles. Après, cruelty free ne signifie pas vegan et j’ai eu la mauvaise surprise de trouver de la cochenille (un insecte) écrasée dans l’un de mes produits. C’était pour la pigmentation… Allons donc !

La variété restreinte des teintes

Qu’est-ce que j’entends par là ? Eh bien, lorsqu’on achète un fond de teint, je trouve primordial de pouvoir trouver sa teinte. Personnellement, je n’ai pas de soucis car j’ai la peau claire. Mais franchement, j’imagine la galère que c’est pour une personne à la peau foncée de trouver un fond de teint qui lui convienne. Déjà, c’est pas toujours facile de trouver un produit pour notre carnation et type de peau, si en plus on a pas de choix, ça limite considérablement les possibilités. L’un des exemples qui me vient en tête, c’est Essence. Bien que j’adore cette marque et ses idées, il faudrait vraiment revoir l’offre au niveau fond de teint. En effet, les teintes proposées varient entre quatre et cinq, ce qui est bien peu.

Les produits « cracras »

Aux tests sur les animaux s’ajoutent les produits que contiennent les cosmétiques classiques. Là, j’avoue que je fais moins attention, mais qu’en même temps, j’aimerais ne même pas avoir à être vigilante sur ce point. On sait très bien que la plupart des marques utilisent des ingrédients qui ne sont pas bons pour nous. L’idéal, ce serait d’utiliser uniquement des cosmétiques bios. C’est bien sympa, mais l’offre n’est clairement pas la même… Après, on peut réfléchir et choisir certains produits plus attentivement. Par exemple, éviter les sels d’aluminium dans les déodorants.

C’est encore plus agaçant quand les marques font du green washing. Mettre en avant le côté naturel de leur produits alors qu’ils sont remplis d’ingrédients super mauvais, c’est pas chouette. Pourtant, beaucoup le font. Yves Rocher par exemple, avec en exemple parfait : le shampoing eco friendly qui est en fait bourré d’ingrédients pas du tout naturels. Et malheureusement, Lush aussi en est coupable. Ils ont l’air de proposer des produits plus naturels, mais ils continuent d’utiliser beaucoup trop d’ingrédients cracras.

Les produits hors de prix

Il y a peu de temps, un Sephora a ouvert à Lausanne. J’ai finalement pris le temps d’aller voir ce qu’il proposait. Malheur à moi ! J’ai trouvé les prix exorbitants. Un fard à 38 CHF, un gel fixateur pour les sourcil à 33 CHF ou encore un masque pour le visage à 60 CHF ! Alors que des fards pigmentés, on en trouve pour 1 CHF pièce dans une palette de douze fards. Les gels fixateurs, vous en avez pour moins de 10 CHF chez Essence et je ne vous parle même pas du masque pour le visage

Je refuse généralement de payer si cher un produit de beauté. Les seules fois où je craque, c’est quand Urban Decay sort une jolie palette. Là, je suis d’accord de payer un peu plus cher parce que je sais que les fards qu’ils proposent sont originaux et généralement de bonne qualité. Et bien sûr, je me fais avoir par le packaging, hein… Mais enfin, vous voyez où je veux en venir…

Je comprends que certains produits soient plus chers parce qu’ils représentent une marque de « luxe » et que d’autres soient une sorte d’innovation sur le marché, mais tout de même. Ces prix sont vraiment excessifs !

Cet article vous a plu ? Epinglez-le !

 

Y a-t-il d’autres choses qui vous agacent dans l’industrie cosmétique ?

 

 

Blogueuse suisse depuis plusieurs années, Jade se consacre à l’écriture de Hey Little Dolly de façon sérieuse depuis 2016. Sur ce blog, elle vous propose des maquillages colorés, parce qu’elle estime que la vie a besoin de couleurs. Jade est une personne positive et elle écrit dans le but de vous transmettre cette bonne humeur.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi

6 Comments

  • Reply Olamelama

    J’ai jamais compris non plus le petit pinceau mousse ! Comme je me maquille très rarement, je n’ai pas investi en pinceau donc j’utilise mes doigts et franchement, ça fonctionne pas mal et c’est gratuit 😀
    Le truc qui me saoule aussi c’est quand une marque fait genre elle est cruelty free mais en fait bof, pas tant que ça. Et qu’ils mentent ! Même chose pour le Green Washing, y’à rien qui m’énervent plus. C’est vraiment nous prendre pour des pigeons.
    Un petit coup de gueule de temps en temps, c’est toujours bien !

    10 mai 2017 at 8 h 42 min
    • Reply Jade

      Haha c’est clair que les doigts, ça fonctionne très bien ! ^^’
      Merci pour ton avis petit lama 😀

      10 mai 2017 at 20 h 20 min
  • Reply Lifestephy

    J’adore ton article et il est vrai que les marque font tout pour vendre ce que je trouve dommage c’est qu’il ne sont pas du tout franc avec les consommateurs.

    10 mai 2017 at 11 h 07 min
    • Reply Jade

      Merci 🙂 C’est sur que c’est dommage, mais c’est comme ça qu’ils font leur business !

      10 mai 2017 at 20 h 21 min
  • Reply Serena

    Coucou ma belle,
    Comme toi, les produits testés sur les animaux je trouve ça triste et je pense que ça change tout doucement ce qui est bien, les pinceaux mousse j’ai jamais compris l’utilité, ni les mini pinceaux qui piquent et qui servent à rien ahah^^
    Plein de bisous à toi <3

    11 mai 2017 at 0 h 27 min
    • Reply Jade

      Haha c’est sûr que les mini pinceaux qui piquent, c’est pas terrible non plus ^^’

      11 mai 2017 at 8 h 50 min

    Laisser un commentaire